À l’initiative d’Ecolo, 17 bourgmestres signent une carte blanche pour baliser l’extension de Liège Airport

Plus de 4500 riverains ont pris la plume pour faire part de leurs inquiétudes dans le cadre de l’enquête publique pour le renouvellement du permis d’exploitation de Liège Airport.

En tant que responsables politiques de communes impactées par les activités de l’aéroport de Liège, nous partageons les inquiétudes de nos concitoyens.

Le Masterplan 2040 de l’aéroport envisage de passer de 40 000 mouvements en 2022 à 65 000 en 2040, soit une augmentation de 55 %, et en parallèle de doubler le tonnage transporté, ce qui impliquerait automatiquement plus d’avions gros porteurs, plus bruyants. Cette augmentation nous inquiète sur de nombreux aspects.

Les nuisances sonores ne font que croître et les citoyens en subissent les pénibles conséquences au quotidien. L’exploitation 24h/24 et les mouvements d’avions dits « gros-porteurs » pendant la nuit impactent gravement la qualité du sommeil des citoyens, et partant leur qualité de vie et leur santé. Une augmentation de 22 % des gros-porteurs a été enregistrée pour 2021 par rapport à 2020, qui était déjà une année record, pour ce seul aéroport. Rien d’étonnant lorsqu’on sait que le tonnage transporté a doublé en 5 ans. Il est dès lors indispensable de réguler l’activité de ces engins pendant la nuit et de renforcer les sanctions le cas échéant.

Le nombre de personnes impactées par les nuisances sonores de l’aéroport de Liège dépasse désormais largement les quartiers avoisinants l’aéroport. L’élargissement de ce périmètre s’explique par l’accroissement précité de l’activité, mais aussi par les changements de direction et d’intensité des vents, provoqués par le changement climatique, impliquant des décollages et atterrissages « en sens inversé ». De nombreuses communes n’étant auparavant pas dérangées par l’activité aérienne de Bierset se trouvent désormais survolées à basse altitude et ne se retrouvent pas dans le nouveau plan d’exposition au bruit. Il revient aux auteurs de ce développement de mesurer pleinement et adéquatement les nuisances qu’ils génèrent et, le cas échéant, de les compenser (isolation acoustique des habitations, etc.). 

De plus, le réseau autoroutier est aujourd’hui d’ores et déjà saturé en heures de pointe dans la région liégeoise. Le transit de marchandises par Bierset va augmenter le charroi et la présence des camions sur les axes routiers liégeois, accentuant les problèmes de mobilité et de qualité de l’air.

Enfin, d’un point de vue environnemental, un développement non balisé de cet aéroport nuirait à nos objectifs climatiques.

Pour toutes ces raisons, même si nous ne remettons pas en question l’existence de l’aéroport et son importance économique, nous estimons nécessaire d’encadrer et de réguler son activité de façon raisonnable, afin d’en limiter les nuisances et l’impact environnemental, et nous appelons les autorités compétentes, au premier rang desquelles la Wallonie,  à agir en ce sens.

Jean-Michel Javaux
Bourgmestre d’Amay – Ecolo

Manu Douette
Bourgmestre d’Hannut – MR

Christophe Lacroix
Bourgmestre de Wanze – PS

Jacques Chabot
Bourgmestre de Waremme – PS

Thibaud Smolders
Bourgmestre d’Awans – PS

Valérie Maes
Bourgmestre de Saint-Nicolas – PS

Marie Stassen
Bourgmestre de Plombière – Les Engagé·e·s

Jean-Paul Bastin
Bourgmestre de Malmedy – Les Engagé·e·s

Claudia Niessen
Bourgmestre d’Eupen – Ecolo

Serge Fillot
Bourgmestre d’Oupeye – PS

Pol Guillaume
Bourgmestre de Braives – MR

Philippe Mordant
Bourgmestre de Donceel – MR

Thomas Courtois
Bourgmestre de Wasseiges – MR

Thierry Missaire
Bourgmestre de Remicourt – MR

Jean-Marc Daerden
Bourgmestre d’Oreye – MR

Philippe Goffin
Bourgmestre de Crisnée – MR

Henri Christophe
Bourgmestre de Fexhe-le-Haut-Clocher – MR

Share This