C’est un dossier sur lequel la régionale de Liège travaille et se bat depuis longtemps : la reconversion et la préservation de certains éléments des sites sidérurgiques et « abandonnés » de Chertal (Ougrée) et du haut fourneau B (en face du Standard). Début du mois d’août, Willy Borsus et Céline Tellier signaient les permis d’urbanisme et d’environnement pour la démolition de ces deux sites, ceci concernant tout ce qui est hors sol.

Ce sont en tout 164 hectares qui sont concernés : 131 sur les sites de Chertal et 33 sur le site du Haut Fourneau B. Après la déconstruction viendra par la suite les études environnementales qui permettront d’assainir les sols et, in fine, de réaffecter ces sites stratégiques. Ces friches constituant en effet des terrains stratégiques pour le développement du bassin économique liégeois. Enfin, les déchets générés seront orientés dans le strict respect des normes environnementales et le recyclage sera maximisé.

Paul Ancion, chef de groupe Ecolo au conseil communal de Seraing a attiré l’attention de son conseil communal, via l’introduction d’une motion, sur la nécessaire préservation de certains éléments à haute valeur patrimoniale. Olivier Bierin et Veronica Cremasco, parlementaires wallons, ont relayé cette préoccupation au sein du parlement. C’est maintenant acté : certains bâtiments emblématiques, tels que le haut fourneau en tant que tel ou le château d’eau de Chertal, seront conservés pour leur valeur patrimoniale. La volonté est de les intégrer au futur projet de réaffectation des sites, en tant que véritables témoins du passé et marqueurs du territoire.

Enfin ce processus de démolition et de reconversion va se réaliser en étroite interaction avec les communes concernées, comme Seraing, Oupeye, Herstal ou Visé. Il est certain que nos conseillères et conseillers communaux vont suivre ce dossier de près dans les prochains mois.

Share This